www.footlab.ch

Les traitements

lundi, 30 août 2010 08:07

L'Orthoplastie
Une Orthoplastie, ou Orthèse d'Orteil, est un appareillage amovible, spécifique, réalisé en élastomère de silicone, destiné à protéger ou à corriger une déformation.Il existe également des Orthèses de Posture Nocturne, ou Contentions Nocturnes, confectionnées en matériaux rigides permettant de maintenir une posture corrigée en cas de douleurs nocturnes essentiellement.

L'orthoplastie ('ortho':droit 'plastie': formé) est une spécialité permettant de protéger et/ou de corriger une zone en souffrance (conflit, hyperpression). Les matériaux les plus utilisés restent les élastomères de silicones. Ils existent sous forme pateuse ou fluide (sur trame tubulaire), ils sont multicomposants, de durométrie et de densité variable. Il est important d'évaluer la réductibilité de la déviation, car cela sera déterminant dans le choix du type de silicone et dans la fonction de l'orthoplastie (correction et/ou protection). A noter que certains de ces silicones peuvent être incorporés à la semelle.

Applications thérapeutiques:
     - Supra/Infraductus/Acromégalie
     - Hallux Valgus (Quintus Varus)
     - Orteil en griffe (Cor)
     - Maladie de Haglund
     - Escarre
     - Sésamoïdite
     - Pointe de danseuse classique
     - Chaussure de ski, de football, de sécurité
     - Reconstitution après amputation (orthoplastie de substitution)
L'ortonyxie
L'orthonyxie ('ortho': droit 'nyxie': ongle) est une technique permettant de modifier de façon active ou passive la courbure de l'ongle (le plus généralement celui de l'hallux). En cas d'onyxis (ongle incarné) la ressection de l'esquille donne lieu, en cas de récidive, à l'utilisation d'orthonixies. Ces dernières favorisent la repousse de l'ongle dans un sillon unguéal sain.
Les matériaux utilisés vont du fil Titane, à la languette de résine, en utilisant des colles acryliques ou encore des résines photopolymérisantes. Il est important de préciser que la modification de courbure active est induite par la courbure naturelle du matériau (différente de celle de l'ongle!) et que la modification de courbure passive est induite par la croissance de l'ongle (maintenue constante par le matériau).
Applications thérapeutiques:
     - Onyxis
     - Arrachement traumatique
     - Plicature latérale
     - Ongle en volute
     - Hématome sous-unguéal
L'onychoplastie
L'onychoplastie ('onycho': ongle 'plastie': formé) permet au 1er sens du terme de reconstituer un ongle déformé, arraché ou traumatisé. A base de résine acrylique, il important de préserver les sillons lors de son application. Remarquons qu'une onychoplastie peut aussi permettre de protéger ou de fixer une orthonyxie, voir d'en jouer le rôle (modification de la courbure de l'ongle temporaire, application de l'onychoplastie, polymérisation et retrait de la modification de courbure: l'onychoplastie maintient l'ongle en position initiale).
A noter, le rôle primordial de l'ongle permettant de résister à la pression de préhension et aux microtraumatismes. Il a pour fonction de maintenir les bourrelets péri-unguéaux en dehors du lit de l'ongle. En cas de résection partielle ou totale, l'application d'une onychoplastie empêche l'envahissement du bourrelet ainsi que la repousse de l'ongle dans ce dernier.
Applications thérapeutiques:
     - Arrachement traumatique
     - Résection partielle ou totale
     - Reconstitution de la plaque unguéale (hématome, kératose sous ------------unguéale)
     - Orthonyxie
     - Esthétisme
La calcéologie

La calcéologie est la science de la chaussure, elle doit faire passer les contraintes podales avant celles de la mode.

Une chaussure constitue une orthèse {appareillage permettant d'améliorer la fonctionalité du membre} pour le pied.La chaussure est conçue à l'origine pour protéger le pied.
La marche "piedsnus" n'est pas forcément "naturelle" {Cf. : Evolution de l'epèce du rpimate à l'homme}.
Il existe pratiquement autant de types de chaussures de sport que de sports pratiqués : Il y a au moins deux types de chaussures de boxe {boxe anglaise et boxe française}, plusieurs types de chaussures
de lute, plusieurs types de chaussures de cyclisme ou de marche, de nombreux type de chaussures de ski {ski alpin particulièrement}, chaussure de golf, de tir à l'arc, de conduite, de claquettes…
Mais certains types de chaussures apparaissent objectivement redondants {chaussures de tennis, de basket,de volley-ball, de handball…}, différents types de chaussures de jogging… Il y a une trés grande interférence du marketing sur le phénomène de mode des pratiques sportivesde loisir. Problème général des chaussures de sport :Il y a une absence de dénivélation entre le talon postérieur et le talon antérieur.Il y a une absence de contrefort talonnier.
Certaines chaussures de sport n'ont absolument pas été conçues pour marcher, maisuniquementpour constituer une orthèse d'adaptation entre le pied et un engin {chaussures de ski etde cyclisme en particulier}.
Caractéristiques d'une bonne chaussure

Une chaussure "idéale" {qui n'existe pas} doit être adaptée à la morphologie et à la physiologie du pied tout en assurant sa potection et son maintien {Cf. : Talons "aiguille"}.
Longueur France
Elle est comptée en points.
1 point = 2/3 de cm {la pointure 40 correspond à 26,6 cm et la pointure 45 à 30 cm}
Angleterre
Elle est comptée en points anglais.
1 point = 1/3 de pouce {1pouce = 6,35mm X 4 soit 25,4 mm ou 2,54 cm} donc 1 point = 0,84 cm.
USA
Le nombre de pont USA = nombre de points français - 33
Exemple 43 français = 10 USA.
Mais en réalité, la pointure d'un individu peut avrier pour un type de chaussure, selon le chaussant du modèle.
Largeur :
Elle est exprimée par une lettre {de A à H} ou par un chiffre {1er à 11ème}.
Mais la plupart des chaussures de grande distribution ne sont vendues qu'en une seule largeur par pointure, E ou 5-6èmè.
Souplesse :
Une bonne chaussure doit plier transversalement, au niveau métatarso-phalangien, et non "s'enrouler".
Maintien :
Un contrefort solide doit amintenir le calcaneum en position. Sa hauteur ne doit dépasser le niveau de l'articulation sous-astragaliennepour ne pas frotter sur les malléoles.
Stabilité antéro-postérieure :
Un contrefort solide doit maintenir le calcaneum en position. Sa hauteur ne doit pas dépasser le niveau de l'articulation sous-astragalienne pour ne pas frotter sur les malléoles.
Semelle :
La chaussure ne doit pas se laisser plier au niveau du cambrion {test "d'essorage" négatif}.
Talon :
Il peut être plus ou moins compensé, mais doit dans tous les cas être inférieur à 50 mm.
Matériau :
Le meilleur reste le cuir, pour la tige notamment {"respiration" naturelle du matériau}.
Spécificités des chaussures de jogging :
Semelles absorbant les micro-chocs {en sorbothane par exemple}. Amortisseurs incorporés {NIKE AIR, gel ASICS, etc…}.Système de torsion {ADIDAS}.
Etc…